Réparer

24H/24  7J/7

01 76 50 55 77

Zones d'intervention

Paris et Île-de-France

Dépannage en 2h

Ou sur rendez vous

Réparer en plomberie - votre devis gratuit

 Je suis Alex, votre assistant.

 

Il me semble que vous avez besoin d'éffectuer une réparation .

Si c'est bien cela, veuillez indiquer en cliquant ci-dessous quel objet est à réparer. 

 

S'il ne s'agit pas d'une réparation, veuillez retourner à l'accueil pour choisir une autre catégorie.

 

* Veuillez sélectionner ci-dessous l'icône qui correspond le mieux  à votre objet à réparer.

Besoin d'aide

 pour votre devis de réparation  ?

Vous n'êtes pas sûr de l'option réparation à sélectionner ?

Aucune inquiétude, nos conseillers sont là pour vous aider et pour vous accompagner afin d'établir votre devis de réparation gratuitement et sans engagement.

Contactez nous au 01 76 50 55 77

Tout savoir sur les réparations

Quelles sont les réparations les plus courantes en plomberie ? 

 

En plomberie, quelques réparations sont plus récurrentes que d’autres. Dû à leur utilisation quotidienne et/ou leur fragilité, certains objets de votre domicile sont plus sujets à des réparations. 

Un plombier peut intervenir au cours d’une journée sur des interventions similaires telles que :

-Le colmatage d’une fuite d’eau sur un tuyau en cuivre, car au fil des années les canalisations en cuivre peuvent fuir à cause de leur durée de vie moyenne, n’excèdant pas 10 ans.

-La réparation d’une fuite d’eau sur un robinet/lavabo, en effet, les robinets sont quotidiennement sollicités à cause de leur fonction principale au sein de votre foyer ce qui cause la détérioration des éléments qui le composent. Une fuite d’eau sur un robinet peut très vite être lourde de conséquences. 

-La réparation d’un WC qui fuit, qui peut provenir, par exemple, de la cuvette ou du réservoir. Comme toute fuite d’eau, il est important d’intervenir au plus vite car une fuite d’eau négligée peut se transformer en dégât des eaux. 

-La réparation d’un chauffe-eau, afin que votre chauffe-eau reste fonctionnel et perdure dans le temps, il est nécessaire de prévenir avec un entretien annuel ( vidange ).

 

Vous l’aurez compris ce ne sont que quelques exemples de réparation possible par un plombier mais il en existe une multitude. 

Les réparations à la charge du locataire  ? 

 

Le décret du 26 août de 1987 sur les réparations locatives est assez détaillé: le locataire doit effectuer un certain nombre de travaux d’entretien et de réparation dans le logement qu’il loue, et dans les parties extérieures dont il a éventuellement la jouissance exclusive. Il est donc inscrit qu’il a à sa charge : 

-Les réparations et l’entretien courant des équipements mis à sa disposition ( cuisinière, réfrigérateur, etc..), de l’installation électrique, de la plomberie, du chauffage etc. L’entretien annuel de la chaudière par le locataire est OBLIGATOIRE.

-Les réparations et l’entretien courant des revêtements intérieurs ( sols, murs et plafond )

-L’entretien courant de propreté, obligation locative qui intervient surtout à la fin du bail. 

 

Le locataire n’est pas tenu d’effectuer les réparations normalement à sa charge dans plusieurs cas qui sont : 

-Quand il s’agit d’un vice de construction ou d’une malfaçon ( exemple : inondations dues à une mauvaise étanchéité, peintures mal faites, etc.. )

-Quand il s’agit d’une usure normale des équipements et revêtements. ( exemple : Un propriétaire ne peut pas demander à son locataire de refaire les sols et plafonds après dix ans d’occupation)

-Quand il s’agit d’un cas de force majeure ( exemple : intempéries ) 

 

 

Les réparations à la charge du propriétaire ? 

 

Le propriétaire doit effectuer tous les travaux et réparations qui ne sont pas à la charge du locataire. Par exemple, le remplacement de la chaudière, le changement des robinets, des volets, des fenêtres etc. Et sans oublier les grosses réparations de type ravalement etc.

 

Si le dommage est dû à un défaut d’entretien du locataire ou à une mauvaise utilisation des équipements, le propriétaire n’est pas légalement tenu de prendre la réparation ou le renouvellent à sa charge. 

 

Néanmoins, lorsque le propriétaire ne fait pas face à ses obligations, le locataire peut demander au tribunal d’instance, l’autorisation d’effectuer les travaux. Les dépenses pourront alors être déduites des loyers à venir. La solution judiciaire ne constitue évidemment qu'un ultime recours si les démarches amiables n'aboutissent pas. Avant d'agir en justice, le locataire aura notamment adressé une lettre de demande de réparation au bailleur. 

 

©2018 BricoDepannage.fr